Paire de chaises étrusques Georges Jacob

Paire de chaises à l'étrusque, à dossier ajouré en grille, estampillées par Georges Jacob, vers 1790

Acajou massif, filets de citronnier

Estampillé G.IACOB sous la traverse arrière

Paris vers 1790

Garniture de velours de mohair gauffré

Provenance : ancienne collection Jean Nicolaÿ (1890-1959), puis par descendance

Bibliographie : Jean Nicolaÿ, "L'art et la manière des maîtres ébénistes au XVIIIe siècle", Guy Le Prat 1959 et Éditions Pygmalion 1976, fig. AA et fig. AA'

Hauteur :  89 cm  / Largeur : 46 cm /  Profondeur :  62,5 cm

photos : © INUstudio 

Prix : nous contacter

georges jacob (1739-1814)

Paire de chaises à l'étrusque en acajou massif, vers 1790

221106_pGUEGAN_inustudio-41.jpg

Georges Jacob, le plus grand menuisier en siège du dernier tiers du XVIIIe siècle, dirigea jusqu'en 1796 un atelier dont le rayonnement fut européen. Fournisseur des cours royales et du monde des affaires, resté célèbre pour la très grande qualité d’exécution de ses ouvrages, mais aussi pour sa créativité et la diversité des formes des sièges qui sortent de son atelier.

Il fut l’un des précurseurs en France du goût étrusque, sous l’influence cumulée de plusieurs artistes. Hubert Robert (1733-1808), qui dessina le mobilier d’acajou de la laiterie de Rambouillet livré 1787, Jacques Louis David (1748-1825) qui lui commanda des sièges à l’antique pour son atelier ; sièges qu’il représente notamment dans Les licteurs rapportent à Brutus les corps de ses fils, exposé au Salon de 1789 et l'architecte et dessinateur Charles Percier (1764-1838) qui lui fournit plusieurs dessin de sièges à partir des années 1790.

Le modèle de notre paire de chaises fut probablement donné par l'agence de Percier et Fontaine, comme en témoigne le dessin qui leur est attribuable, publié par Madame Ledoux Lebard, puis par Hans Ottomeyer ainsi que dans l'ouvrage de Jean Pierre Babelon consacré au mobilier Consulat et Empire, représentant cinq sièges dont les modèles ont été produit par Georges Jacob à la fin du XVIIIe siècle. L'un des fauteuils représenté figure des lignes proches de celles de nos chaises : dossier renversé en crosse et ajouré à grille, des pieds à l'étrusque en sabre

 

GEORGES JACOB (1739-1815)

A pair of chairs in the Etrucan style, signed G.IACOB, Paris by 1790

Solid mahogany, mahogany veneered.

Georges Jacob, master in 1765

Provenance : collection Jean Nicolaÿ (1890-1959), then by descent

Literature : Jean Nicolaÿ, "L'art et la manière des maîtres ébénistes au XVIIIe siècle", Guy Le Prat 1959 et Éditions Pygmalion 1976, fig. AA et fig. AA'

 

Georges Jacob, the greatest French seat maker in the last third of the 18th century, whose workshop had a European influence, supplier to the royal courts and the high society, is famous not only for the very high quality of execution of his works, but also for the creativity and diversity of forms of the chairs designed in his workshop.

He was one of the forerunners of the Etruscan taste, under the combined influence of Hubert Robert, who designed the mahogany furniture for the Laiterie de Rambouillet delivered in 1787, and of Jacques Louis David who ordered seats of Grecian style for his workshop; seats that he represented in Les licteurs rapportent à Brutus les corps de ses fils, exhibited at the 1789 Salon.

The design of our pair of chairs was probably given by the agency of the young architects Percier and Fontaine in the 1790s, as evidenced by a drawing attributed to them, published by Mrs Ledoux Lebart, Hans Ottomeyer or Jean Pierre Babelon, representing five seats in the Etruscan taste, including two armchairs, with backrests very similar to those of our chairs.