attribué à joseph gengenbach dit canabas

Bureau à transformation en acajou et placage d'acajou d'époque Louis XVI

Rare bureau plat à transformation en acajou et placage d’acajou chenillé, attribué à Canabas.

Joseph Gengenbach dit Canabas (1715-1797), ébéniste reçu maître le 1er avril 1766.

Il ouvre par deux tiroirs en ceinture, fermant à clef (2 clefs), et repose sur quatre pieds gaines à pans coupés, terminé par des sabots en bronze doré et des roulettes.

Le plateau s’ouvre par le milieu en deux volets montés sur des compas en bronze doré, qui se déploient et permettent de transformer ce bureau en une table carré : table de salle à manger ou breakfast table, pour six à huit convives.

Paris, fin du XVIIIe siècle.

 

La mode de ces meubles à combinaison, ou a transformation, s’est répandu dans les dernières décennies du XVIIIe siècle, assurant le succès d’ébénistes comme Canabas, dont cette table bureau, n’est pas sans rappeler certaines réalisations, tant par la qualité de l’acajou employé, que par la sobriété de son dessin et le soin apporté aux différents assemblages.

C’est un meuble élégant et fonctionnel, d’une très grande sobriété, réalisé dans un acajou chenillé d’une remarquable couleur, qui se déploie en de grandes surfaces unies, conformément à l’anglomanie de cette époque.

Une table mécanique de Canabas, conservée au Musée Jacquemart André, présentes des points communs avec notre table bureau, tant dans sa forme que dans son fonctionnement. On connait également des tables de salle à manger de Canabas, de plus grandes dimensions, dont le plateau peut se déployer selon un système similaire à celui de notre table bureau (Sotheby’s Paris, 14 avril 2010, lot n°181)

 

 

Hauteur : 73,5 cm  /  Largeur : 127,5 cm  /  Profondeur : 59,5 cm                         plateau ouvert : 127,5 x 119 cm

 

 

A LOUIS XVI TRANSFORMING DESK ATTRIBUTED TO CANABAS

A fine Louis XVI solid mahogany and mahogany veneered bureau plat, attributed to Canabas

Joseph Gengenbach dit Canabas (1715-1797), master on April 1st 1766.

The desk is opening by two drawers, each of them secured by a lock, and raised on four fluted legs, ending in ormolu caps and castors. The writing surface opens in the middle in two leaves. These two leaves can be easily unfolded and the desk is  extending to a square dining table, or breakfast table for six to eight guests.

Paris, late 18th century

 

This piece of furniture combines two functions. A desk, as well as a square table, very convenient for entertaining guests. It was designed to suit the intimate interiors of late 18th century aristocratic Europe.

 

Canabas, who was of German origin, came to Paris in 1745 where he initially worked for Jean-François Oeben and Pierre Migeon. He became a master in 1766 and subsequently established himself in Faubourg Saint-Antoine, and supplied both his private clientele and other dealers. He specialised in innovative small pieces of furniture, mainly utilitarian and practical pieces, often of innovative conception. His furniture was mainly executed in the best possible solid mahogany with a few exceptions where he used mahogany veneers; and most, such as this example, usually lack ormolu mounts.

He produced a wide range of pieces, even including seat furniture, and he was one of the early exponents of the goût anglais into which genre the present desk certainly fits.

 

28,94 in. high  /  50,2 in. wide  /  22,74 in. deep                             size open 50,2 in. x 46,85 in.

Prix : nous contacter

galerie philippe guegan

12, rue de l'Université

75007 PARIS

Tél. : +33 6 60 15 87 49

contact@philippeguegan.com

Ouvert du mardi au samedi de 14h30 à 19h

Le matin sur rendez vous