charles balaine, maître orfèvre

Paire de seaux à rafraîchir en doublé d'argent, Paris vers 1840

Vendu / Sold

Importante paire de seaux à rafraichir en forme de vases médicis, en doublé d'argent

Paris vers 1840

Maître Orfèvre Charles Balaine, actif à Paris entre 1827 et 1844

Poinçon d'orfèvre sous les piédouche marquant : "CB une sauterelle DOUBLÉ" dans un carré et poinçon rectangulaire 10M

Hauteur : 31 cm


Ils sont ornés de rangs de godrons qui multiplient les reflets lumineux sur l'argent, et de deux masques d'indiens ciselés, qui retiennent les poignées mobiles latérales. La panse en métal uni est gravée d'armoiries brochant sur une croix de Malte.

Ces deux rafraichissoirs sont munis de leurs systèmes de doublures d'origine, et de leurs couvercles annulaires, permettant de tenir au frais bouteilles de Champagne ou de vins blancs.
Ils peuvent également être utilisés comme des vases d'ornement, pouvant recevoir des fleurs.

Charles Balaine, qui insculpe en 1827, est un orfèvre spécialisé dans le doublé d'argent, actif à Paris rue du Faubourg du Temple entre 1827 et 1844.
Il est médaillé des nombreuses fois aux Expositions des Produits de l'Industrie de Paris. Une médaille de bronze en 1827, et trois médailles d'argent en 1834, 1839 et 1844 viennent récompenser les perfectionnements qu'il apporte dans la technique du doublé et ainsi que l'inventivité et la très grande qualité des pièces qu'il réalise.

Le doublé d'argent est un procédé qui consiste à laminer une feuille de cuivre entre deux feuilles d'argent. Cette technique préfigure celle du métal argenté réalisé par electrolyse, à partir de 1842 par Charles Christofle ou Henry Elkington

galerie philippe guegan

12, rue de l'Université

75007 PARIS

Tél. : +33 6 60 15 87 49

contact@philippeguegan.com

Ouvert du mardi au samedi de 14h30 à 19h

Le matin sur rendez vous